Si vous installez WordPress sur votre propre serveur web, suivez les indications suivantes, au choix, pour créer votre base de données WordPress et votre compte utilisateur.

Si votre hébergeur vous fournit le panneau de contrôle Plesk et que vous voulez installer WordPress manuellement, suivez les instructions ci-dessous pour créer votre base de données :

  1. Connectez-vous à Plesk.
  2. Dans la page Sites web et domaines/Sites Web & Domaines, cliquez sur Bases de données/Databases dans la zone Créer un site web personnalisé/Custom Website de votre site :
Plesk : bases de données des sites personnalisés

3. Cliquez sur Ajouter une base de données/Add New Databasechangez le nom de la base de données si vous le souhaitez, créez un utilisateur en utilisant ses identifiants (nom et mot de passe), et cliquez sur d’accord. C’est fait !

Haut ↑

Si votre hébergeur vous fournit le panneau de contrôle cPanel, vous pouvez suivre ces instructions pour créer votre base de données et votre compte utilisateur de façon simple. Vous pouvez trouver des instructions plus détaillées dans l’article Utilisation de cPanel.

  1. Connectez-vous à votre cPanel.
  2. Cliquez sur l’icône Assistant de base de données MySQL/MySQL Database Wizard dans la rubrique Bases de données/Databases.
  3. Dans l’écran Étape n°1 Créer une base de données/Step 1. Créer une base de données saisissez le nom de la base de données et cliquez sur Prochaine étape/Next Step.
  4. Dans l’écran Étape n°2 Créer un utilisateur/Step 2. Create Database Users saisir le nom de l’utilisateur et le mot de passe souhaités. Attention à choisir un mot de passe sécurisé. Cliquez sur Créer un utilisateur/Create User.
  5. Dans l’écran Étape n°3 Ajouter l’utilisateur à la base de données/Step 3. Add User to Database cochez la case Tous les privilèges/All Privileges et cliquez sur Prochaine étape/Next Step.
  6. Dans l’écran Étape n°4 Finir la tâche/Step 4. Complete the task notez bien les noms de la base de données et de l’utilisateur que vous venez de créer, ainsi que le mot de passe que vous avez choisi.

Haut ↑

Si votre serveur dispose de l’outil phpMyAdmin, vous pouvez suivre les instructions suivantes pour créer votre base de données et votre utilisateur. Si vous travaillez sur votre propre machine, vous pouvez installer PhpMyAdmin sur la plupart des distributions Linux.

Noter : Ces instructions ont été écrites pour la version 4.4 de phpMyAdmin ; L’interface utilisateur de phpMyAdmin peut varier légèrement selon les versions.

  1. Si vous n’avez pas encore de base de données pour WordPress dans la liste déroulante de gauche, créez-en une :
    1. Choisissez un nom pour votre base de données : « wordpress » ou « blog » sont de bonnes idées, mais la plupart des hébergeurs (surtout si vous êtes en hébergement mutualisé) vont vous imposer un nom en commençant par votre identifiant et un tiret bas, donc , même si vous travaillez en local, nous vous conseillons d’aller vérifier ce que vous imposez votre hébergeur afin que vous utilisiez le même nom en local, ce qui vous facilitera le transfert ultérieur.
      Saisissez le nom de base de données que vous avez choisi dans le champ Création de base de données/Create database et choisissez le meilleur Interclassement/Collation correspondant à votre langue et votre encodage. La plupart du temps, il vaut mieux choisir parmi les « utf8_ », et si vous ne trouvez pas votre langue, prenez « utf8mb4_general_ci » (Référence : [1]).
Liste déroulante d'encodage de langue phpMyAdmin avec utf8mb4_general_ci sélectionné
Liste déroulante d’encodage de langue phpMyAdmin

2. Cliquez sur le logo phpMyAdmin en haut à gauche de l’écran pour revenir à la page principale, puis cliquez sur l’onglet Utilisateurs/Users. Si aucun utilisateur lié à WordPress n’existe encore, crée-en un :

Onglet Utilisateurs de phpMyAdmin sélectionné
Onglet Utilisateurs/Users de phpMyAdmin
  1. Cliquez sur Ajouter un nouvel utilisateur/Add user.
  2. Choisissez un nom d’utilisateur lié à WordPress (« wordpress » est une bonne idée) et saisissez-le dans le champ Nom utilisateur/Nom d’utilisateur.
  3. Choisissez un mot de passe sécurisé (contenant idéalement une combinaison de lettres minuscules et majuscules, de chiffres, et de symboles), et inscrit-le dans le champ Mot de passe/Mot de passe. Développez-le à nouveau dans le champ Saisir à nouveau/Re-type.
  4. Notez le nom et le mot de passe que vous venez de choisir.
  5. Laissez les valeurs par défaut proposées pour Privilèges globaux/Global privileges.
  6. Cliquez sur Ok vas-y.
  7. Retournez à l’écran Utilisateurs/Users et cliquez sur l’icone Modifier les privilèges/Edit privileges de l’utilisateur que vous venez de créer pour WordPress.
  8. Dans la section Privilèges des bases de données/Database-specific privilegessélectionnez la base de données que vous avez créée pour WordPress dans la liste déroulante, et cliquez sur Ok vas-y.
  9. La page va se mettre à jour avec la liste des privilèges pour cette base de données. Cliquez sur Tout sélectionner/Tout cocher pour cocher tous les privilèges, et cliquez sur Ok vas-y.
  10. Sur la page de résultat, notez le nom du serveur indiqué après Serveur/Serveur : en haut de la page. (En local, ce sera généralement hôte local.)
Databaser Server sélectionné montrant 'localhost'

Haut ↑

Vous pouvez créer rapidement des bases de données et des utilisateurs MySQL en utilisant des commandes mysql depuis le shell. La syntaxe est indiquée ci-dessous (le signe du dollar est le prompteur de commande) :

$ mysql -u adminusername -p
Enter password:
Welcome to the MySQL monitor. Commands end with ; or g.
Your MySQL connection id is 5340 to server version: 3.23.54

Type 'help;' or 'h' for help. Type 'c' to clear the buffer.

mysql> CREATE DATABASE databasename;
Query OK, 1 row affected (0.00 sec)

mysql> GRANT ALL PRIVILEGES ON databasename.* TO "wordpressusername"@"hostname"
-> IDENTIFIED BY "password";
Query OK, 0 rows affected (0.00 sec)

mysql> FLUSH PRIVILEGES;
Query OK, 0 rows affected (0.01 sec)

mysql> EXIT
Bye
$

Dans cet exemple :

  • racine est aussi le nom d’utilisateur admin. C’est plus sûr de choisir un autre compte, tel que votre admin mysql, de façon à ne pas lancer la commande « mysql » en tant que root de votre système. Le nom de compte dépend du nom que vous avez donné à l’administrateur de base de données dans mysqladmin.
  • wordpress ou blog sont de bonnes idées pour nom de la base de données.
  • wordpress est une bonne idée pour wordpressnom d’utilisateur mais comme nous le suggérons ici, pensez au fait que le monde entier va le savoir.
  • nom d’hôte sera en général localhost.
  • le mot de passe doit être un mot de passe sécurisé difficile à deviner, contenant idéalement une combinaison de lettres minuscules et majuscules, de chiffres, et de symboles. Afin d’éviter d’utiliser un mot du dictionnaire, vous pouvez par exemple utiliser les initiales des mots d’une phrase facile à mémoriser pour vous.

Si vous voulez noter ces valeurs quelque part, vous aurez besoin de noter les valeurs de nom de la base de données, wordpressnom d’utilisateur, nom d’hôteet le mot de passe. Comme elles sont ou seront notées dans votre fichier wp-config.php, vous n’aurez pas besoin de les noter ailleurs.

Traduit par Sylvie Clément
Relu par Jenny Dupuy & Sébastien SERRE
Dernière mise à jour le 1er avril 2020 sans blague !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.